GeSi N° 55 – Juin 2000

Lien vers la revue Pdf

Édito

A plusieurs reprises, notre collègue Dominique POMPEI nous a mis en garde vis-à-vis du « toujours plus » quant à l’organisation du colloque G.E.I.I. qui prend de l’ampleur. C’est avec cette sage recommandation que nous vous accueillerons sur le modèle niçois, la mer en moins, mais avec quelques sommets en plus…

Notre volonté pour Grenoble est double : nous souhaitons tout d’abord un colloque convivial, où les déplacements seront minimisés, pour « prendre le temps » et favoriser les échanges. La conclusion sera une découverte de la région qui saura sans aucun doute vous satisfaire. Nous espérons ensuite une forte association avec le monde industriel à travers l’exposition et le thème qui lui est consacré.

Nous débattrons aussi d’une nouvelle thématique, pas ou peu développée dans nos départements : la supervision des procédés industriels. Il faudra aussi tenter de se positionner en ce qui concerne l’enseignement de l’électronique pour les télécommunications. Et nous n’oublierons pas nos amis anglicistes qui ne manqueront pas de faire des propositions constructives pour que nos étudiants puissent s’insérer le mieux possible dans le contexte européen.

Après plus de deux années passées à élaborer notre nouveau programme, le colloque grenoblois sera l’occasion pour nous tous d’évoquer sa mise en œuvre.

Ce nouveau PPN suscite des interrogations quant à ses ambitions, alors que notre formation, dite courte, s’inscrit dans une filière technologique en évolution avec les I.U.P. et les nouvelles licences professionnelles. De plus en plus, il sera nécessaire de répondre à la question : « Qu’attend-on de nos étudiants ? », que ce soit pour leur insertion professionnelle ou bien leur poursuite d’études. Nous souhaitons que cette manifestation nous fournisse l’occasion d’apporter des éléments de réponse à cette question.

Les deux départements G.E.I.I. de Grenoble mettent tout en œuvre pour la préparation de ce colloque et vous attendent du 14 au 17 juin.

A très bientôt.

Bernard DESCOTES-GENON et Jean-Paul FERRIEUX

 

Sommaire
  • – Commission Besoins industriels
  • – Après le logiciel libre, le document libre
  • – La charte du document libre
  • – Maquette Hacheur-Onduleur en électronique de puissance
  • – Un générateur de bruit blanc à base d’un générateur binaire pseudo aléatoire
  • – L’enseignement des automatismes : de la théorie à la pratique
  • – Un exemple de TP à distance
  • – Internet : une révolution en trompe-l’œil ?
  • – Carte minimum HC11-CPLD pour l’informatique industrielle et l’électronique numérique
  • – Identification automatique et codes-barres
  • – Hexapod II
  • – Les projets tutorés à Bordeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.