GeSi N°44

Lien vers la revue Pdf

Edito


Ici on fait un résumé  des articles et des commentaires sur la charte graphique de l’époque  🙂
I.U.T. : Quels changements ?
Après les élections, les interrogations ! A l’heure où ces lignes sont écrites, nul ne sait si la politique universitaire ressemblera à celle d’hier. Une seule certitude : un ministre de la Rechercheet des Universités s’en va et trois secrétaires d’État, sous la coupe d’un grand ministère de l’Éducation, de la Recherche et des Universités arrivent. Devons-nous y voir un signe ? Un fait majeur ? Bien difficile à dire.
En ce qui concerne le U.U.T. trois faits peuvent impliquer des changement :
– Le premier est celui du référendum sur l’Éducation. Des journalistes ont supposé, en prenant quelques risques de se tromper, que ce référendum serait celui de la régionalisation du système universitaire. S’il s’agit de cela – que de cela ? – nous pouvons parier que, la formation professionnelle relevant des régions, les formations technologiques seront concernées au premier chef.
– Le deuxième est un constat qui émerge progressivement des informations glanées ici ou là : le nombre de jeunes choisissant une filière scientifique semble diminuer et par contre coup celui allant vers des filières technologiques aussi. Cet aspect pourrait accroître la tendance à la diminution du nombre de candidats à l’I.U.T. du fait de l’augmention du nombre de places offertes.
Quelques départements font même état de situation dramatique quant à la baisse continue des candidatures. Ce phénomène de diminution n’est pas propre aux formations technologiques courtes ; des formations scientifiques de premier cycle sont frappées de la même tendance.
On pourrait penser qu’il s’agit là d’un phénomène franco-français. Du tout ! Plusieurs collègues anglo-saxons font état des mêmes difficultés et n’hésitent pas à partir à la quête d’étudiants… étrangers pour remplir leurs universités.
Ces tendances sont à vérifier et le « nouveau-ancien ministre » devrait s’en préoccuper, surtout si la mise en place des nouveaux bacs ne les corrigent pas.
– Le troisième fait est celui de l’incohérence entre la filière technologique telle qu’elle a été définie primitivement et les mises en application de textes ont eu lieu. L’incitation ministérielle auprès des universités pour regrouper licence et maîtrise dans les I.U.P. dénature la finalité de ces derniers. En effet, les contenus de bon nombre de licences et de maîtrises sont peu orientés vers une finalité professionnelle.
De plus, le socle techn ologique que représentent les I.U.T. dans leurs universités est souvent ignoré alors que ceux-ci possèdent une expérience riche de contacts avec le monde industriel. Bref, une vraie filière technologique reste à écrire.
Une littérature récente avait surestimé les besoins en ingénieurs et sous-estimé celui des techniciens supérieurs. La crise de ces deux années précédentes lui a donné tort et a montré que ces derniers résistaient plutôt mieux devant celle-ci.
Et si on soufflait dans l’oreille du ministre que les I.U.T. sont incontournables pour repenser la filière technologique ?
Michel VERGNOLLE, Président de l’Assemblée des chefs de départements de G.E.I.I.

Sommaire

– Les thèmes du colloque pédagogique
– I.U.T. : Quels changement ? par Michel VERGNOLLE
– Échos de l’assemblée des Chefs de département du 31/03/1995
– Échos de l’assemblée des Chefs de département du Sud-Est (17/03/1995)
ENSEIGNEMENT DE LA QUALITE
– TR de 1èere année et Qualité par F. BARBE, O. BELLOT – Nancy
– Enseignement de la qualité et enseignement des langues et de communication par E. BROUZENG – Bordeaux
LES PROJET TUTORES : LES PIONNIERS
– G.E.R. : Groupe d’Etude et de Recherche et projets tutorés par J. RICHARD – Angers
ÉVALUATION ET INSERTION PROFESSIONNELLE
– L’individu derrière l’étudiant par R. JOVY – Cachan
– Propos d’un ancien par G. VIGNAUD – Poitiers
TECHNOLOGIES ET FORMATION
– Identification et commande d’un système instable en boucle ouverte : la suspension magnétique par D. JACOB et Ph. BONTEMPS – Poitiers
– Clin d’œil sur l’option R.L.I. : Réseaux Locaux Industriels par J.-R. CUSSENOT et H. LUQUET – Nïmes
– Une « I.U.T.-Entreprise » créée pour le Téléthon par N. QUETIN et D. SEROUGE – Evry
– Le centre de recherche et développement : Structure de formation par la R. & D. : Recherche et Développement par C. PELLET ET J.-Fr. BELLEGARDE – I.U.T. « A » de Bordeaux
– État des lieux de la recherche et du transfert de technologie dans les département G.E.I.I.

Auteurs :

  • Michel VERGNOLLE
  • F. BARBE, O. BELLOT – Nancy
  • E. BROUZENG – Bordeaux
  • J. RICHARD – Angers
  • R. JOVY – Cachan
  • G. VIGNAUD – Poitiers
  • D. JACOB et Ph. BONTEMPS – Poitiers
  • J.-R. CUSSENOT et H. LUQUET – Nïmes
  • N. QUETIN et D. SEROUGE – Evry
  • C. PELLET ET J.-Fr. BELLEGARDE – I.U.T. « A » de Bordeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.