GeSi N°42

Lien vers la revue Pdf

Editorial

DE POITIERS A L’ISLE D’ABEAU
Un nouvel axe ! De l’Atlantique aux Alpes…
« Dire que les journées pédagogiques annuelles de Génie Électrique et Informatique Industrielle organisées à Lannion en 1986 ont été un succès est une banalité, car l’affectif de participants se maintient d’une année à l’autre à 120. En revanche a-t-on jamais assité à tel foisonnement d’idées lancées, d’expériences pédagogiques tentées, de projets plus ou moins élaborés !… »
Cet éditorial signé GESITRON dans le GeSi n°16 d’octobre 1986 serait-il encore d’actualité ? Oui, si l’on s’en tient à Saint-Étienne 87, Annecy 88, Belfort 89, Nîmes 90, Nancy 91, Brest 92, Troyes 93 qui ont fait la preuve qu’il se passe toujours quelque chose dans les département G.E.I.I. Et suite logique de ces efforts entrepris depuis la première heure (28 ans déjà) Poitiers 94 confirme le dynamisme de nos départements mais attention les I. U. T. n’ont peut-être jamais été, sauf dans les premières années, autant attaqués : C.I.P…., I.U.P., filières technologiques, etc., autant d’éléments qui auraient pu et peuvent encore destabiliser notre système.
Et pourtant quelle satisfaction de voir à Poitiers plus de 220 participants (augmentation de plus de 80 % en 8 ans, dont plus de 30 % par rapport à Troyes et Brest) qui, par leurs communications et leurs interventions ont montré toute la vitalité des département G. E. I. I.
Poitiers, qui depuis RABELAIS jusqu’au Futuroscope, se place dans le futur, aura vu une refonte du travail des commissions. A ce sujet je remercie Jean DEPREZ et Georges MICHAILESCO de Cachan I et II pour leur contribution précieuse à l’organisation pédagogique de ces journées.
Les seules réserves que je pourrais faire, porteraient plutôt sur l’emploi du temps trop chargé de la séance inaugurale du jeudi matin et de la séance de clôture du vendredi après-midi, en raison du trop grand nombre d’intervenants, ce qui a laissé peu de temps à la discussion, car il ne faut pas oublier que le but du colloque reste, outre une meilleure connaissance du programme, un lieu d’échanges et de rencontres entre les enseignants des G. E. I. I.
Dans l’euphorie du colloque il s’en est fallu de peu pour que le prochain colloque ne décolle avec la fusée ARIANE vers KOUROU… mais une ville nouvelle l’ISLE d’ABEAU certainement très dynamique et tournée aussi vers l’avenir, sera votre prochaine étape (presque dans les Alpes) en juin 1995 et je ne peux être que flatté que le mode de fonctionnement des commissions de Poitiers soit proposé par le département organisateur, en la personne de son Chef de Département J. PEYRARD auquel je souhaite bon courage.
Tout ne fut certainement pas parfait mais je ne voudrais pas terminer sans remercier toute l’équipe poitevine (enseignants et I.A.T.O.S.) qui ont fait un travail remarquable à mes yeux avant et pendant le colloque afin que tous conservent une bonne impression de Poitiers.
La réussite de notre colloque doit également beaucoup à l’aide de nos partenaires privilégiés qui furent le Conseil de Région, le Conseil Général, la ville de Poitiers ainsi que le Crédit Agricole et les établissement APILCO et toutes les société qui ont exposé leurs matériels.
Comme l’ocasion m’en est donnée, je ne voudrais pas terminer sans encore une fois souligner la vitalité des I.U.T., la qualité de la formation des département G.E.I.I. et la force que représente un colloque. Cependant prenons garde à ce que des problèmes de normes budgétaires (répondant au doux nom de SAN REMO !), de délocalisation de départements (entraînant entre autre un recrutement problématique) l’instauration d’un certain D.N.T.S.. (sera-t-il attribué à tous les départements ?) ne viennent perturber notre équilibre et détruire l’homogénéité et la solidité qui font notre force. Mais soyons optimistes et l’ISLE d’ABEAU 95 apportera la démonstration de notre unité ET de notre dynamisme et fera la preuve que les G.E.I.I. ont toujours un avenir.
Maurice LEMERCIER, Chef du département G.E.I.I. – I.U.T. Poitiers

 

 

 

Sommaire

– De Poitiers à l’Isle d’Abeau par M. LEMERCIER, – Poitiers
– Perspectives : les départements de G.E.I.I. plus que jamais mobilisés face aux nouveaux défis par M. RIVOIRE, Président de l’Assemblée des Chefs de Département
– La place des I.U.T. dans les filières technologiques Communication de P. DAUMARD, Conseiller scientifique et technique au MESR…
– Des temps plus difficiles pour nos départements ? par M. VERGNOLLE, Président de l’Assemblée des Chefs de Département
– Echos de l’assemblée du 23 septembre  M. RIVOIRE
– Enseigner aujourd’hui les technologies du futur
Les voies de la lutte contre l’échec : du soutien à l’autonomie par B. ROSSETO – Toulon
– Une pratique du tutorat par S. JEROME et P. SCHILLER – Cachan
– Du « guidage » à « l’autonomie », un passage progressif à la dynamique par l’interdisciplinarité par A. MARRET – Cachan
– Les pédagogies de transfert par D. MÉTHOT – Belfort Montbéliard
– Mise en œuvre d’un  projet sur 2 années par B. DEBEST, J. COULON et T. GLAISNER – Ville d’Avray
– Enseigner la gestion de projet en G.E.I.I. par C. CAZAUBON et G. GRAMACIA – Bordeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.