GeSi N° 36 Novembre 1982

Lien vers la revue Pdf

Editorial

BONJOUR TROYES,  AU REVOIR BREST

Il y a toujours un peu de nostalgie lorsqu’on passe un témoin, même s’il n’est pas olympique, car cela signifie que l’aventure est terminée. Peut-être qu’au lieu d’aventure, serait-il plus judicieux de parler d’épisode, l’expérience de nos prédécesseurs ayant bien guidé notre route.

Toujours est-il qu’il est temps d’effectuer un premier bilan, incomplet bien entendu, car les fruits de la réflexion de chaque participant ne peuvent mûrir que doucement.

Du point de vue organisation tout d’abord, s’il est vrai qu’il n’y a eu aucune fausse note (vos propos et cartes de remerciements renforcent cette affirmation), le mérite en revient à tous les collègues de notre établissement, qui, sans souci de grade, ont œuvré en ce sens :

– enseignants et techniciens pour l’aspect logistique,

– secrétaires et femmes de ménage pour l’accueil et les pauses café,

– secrétaires toujours, qui ont su accepter les appels téléphoniques incessants, les lettres urgentes à taper dans la minute, les heures sup et… ma mauvaise humeur (merci Yvette et Odette !),

– notre nouveau directeur enfin, et tout son staff administratif et technique, qui ont beaucoup contribué à la réussite de ces journées.

Au plaisir naturel de vous accueillir, nous nous devions aussi d’ajouter la qualité, que nous n’aurions jamais pu atteindre sans l’aide financière et matérielle de nos collectivités publiques et parapubliques :

  • Conseil Général du Finistère,
  • Mairie de Brest,
  • EDF/GDF Iroise Brest,
  • Université de Bretagne Occidentale.

Quant au contenu de ces journées, le nombre de participants le prouve, chacun a pu, je crois, y trouver son compte :

  • une séance plénière de grande qualité technique mais aussi pleine d’imprévus (s’il n’y a pas de fumée un semi-conducteur de puissance ne peut pas fonctionner ! …),
  • des débats en commissions très animés, où, du passionné d’Électrotechnique au fan de nouvelles technologies, en passant par les chefs de département avides d’informations sur le nouveau programme, chacun a pu exprimer sa propre sensibilité… aux E.M.I. du moment !

N’oublions pas enfin, la quinzaine d’exposants très contents de trouver en face d’eux un public averti mais aussi porteur d’espérances commerciales.

A nos collègues de Troyes qui accueilleront en juin 93, je ne peux que leur souhaiter bonne chance, ou plutôt comme il est de tradition à Brest « Bon vent ».

Michel VILLAIN, Chef du département GEII de Brest

_________________________________________

Sommaire

  • – Comptes rendus des travaux des commissions
  • – La face immergée du Génie Électrique
  • – Les harmoniques de courant dans les réseaux
  • – Quelques pistes de recherche en Électronique de Puissance
  • – C.A.O. : les raisons d’une réussite
  • – Formation G.E.I.I. : modernisation et ouverture européenne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.