Le GeSi N° 21Mai 1988

Passation de pouvoir :

«  Au moment où je transmets la responsabilité de la rédaction à Gino Gramacia (G.E&I.I, Bordeaux), la réalisation par pure coïncidence , change également de main. C’est désormais Dominique Blin ( Carrières de l’information, Bordeaux) qui élaborera la maquette.
Longue vie à GeSi et à l’unité des Départements G.E&I.I
. »
Jean Pradies ( Bordeaux)

Lien vers la revue Pdf

Edito

La première « édition » du colloque pédagogique annuel de Génie Electrique me semble remonter à 1973 (Lannion). Organisées par l’assemblée des Chefs de Département, soigneusement préparées chaque fois par des commission efficaces, ces journées ont toujours rassemblé nettement plus d’une centaine de participants. C’est l’occasion pour l’enseignant de « sortir un peu », de trouver le moyen de se situer, celui également de ne pas trop diverger en conciliant le souci d’un enseignement d’actualité et celui de l’unité de la formation.

Les échanges pédagogiques, même s’ils ne font l’objet d’aucune décision à appliquer, sont toujours enrichissants,ne serait-ce que par le doute qu’ils peuvent créer dans les convictions de chacun.

Ne négligeons pas non plus le caractère amical de ces réunions et des petites réjouissances qui leur sont traditionnellement associées.

GeSi est né, en particulier, du besoin apparu progressivement de publier de façon attrayante et utilisable facilement le compte rendu de ces journées, mais aussi pour prolonger ces échanges tout au long de l’année par la mise en commun d’expériences pédagogiques, enfin de fournir un certain nombre d’informations intéressant la spécialité, voire de susciter des projets.

Donc, en 1981, sur une idée de Claude Marzat ( G.E &I.I, Bordeaux ) les contacts étaient pris avec le département Carrières de l’information d l’I.U.T « B » de Bordeaux, fondé en 1966 par Robert Escarpit

Nous voulions en effet réaliser une revue d’une certaine allure et non un recueil de feuilles polycopiées, dont la durée de vie ( des multiples expériences l’on montré) est en général fort éphémère.

C’est pourquoi GeSi est « fabriqué » à Bordeaux, avec la collaboration indispensable de collègues spécialistes de la presse, avec qui Génie Électrique travaillait déjà depuis des années dans le domaine de la communication (télévision, radiophonie, diffusion par câble, etc .).

Je rendrai hommage à Mme Hélène Martin qui a réalisé toutes les maquettes, du n° 1 au N°19, ainsi qu’à tous les professionnels, techniciens et compositeurs qui ont fait GeSi .

GeSi, c’est aussi le comité de rédaction et tous les collègues qui ont bien voulu faire l’effort d’envoyer leur prose.

Grâce à eux, la pérennité du journal semblant correctement assurée, nous avons décidé en 1986, de franchir un pas dans la qualité de la présentation, ce qui a donné la formule actuelle.

Je vois que notre petite revue reste appréciée dans nos établissements comme à l’extérieur, les réactions spontanées en faisant foi.

Au moment où je transmets la responsabilité de la rédaction à Gino Gramacia (G.E&I.I, Bordeaux), la réalisation par pure coïncidence , change également de main. C’est désormais Dominique Blin ( Carrières de l’information, Bordeaux) qui élaborera la maquette.

Longue vie à GeSi et à l’unité des Départements G.E&I.I.

Jean Pradies ( Bordeaux)

Sommaire

Jean Pardies

Compte rendu des Commissions Pédagogiques

Le D.U.T en 3 ans

Dossier I.A.O

Quelques réflexions sur le bruit

L’enseignement de la qualité et les langues

Recherche en électrotechnique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.